http://santetravail.uqam.ca/

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



Université du Québec à Montréal|uqam|http://www.uqam.ca/

Santé et équilibre au travail


Recherche


santetravail@uqam.ca



logo

La rentrée scolaire est de nouveau à nos portes… Pour certains enfants et certains parents, il s’agit d’une période excitante. Pour d’autres, par contre, c’est une source d’inquiétudes et d’anxiété. Nous avons demandé à nos experts de nous donner quelques conseils afin de réduire l’anxiété associée à la rentrée scolaire.

Voici ce que Lauren Robinson, orthophoniste, veut partager avec nous :

   Un avant-goût de la routine à venir : L’été est souvent une période où on est moins programmé. Le retour à la routine peut à la fois poser un défi et être très utile pour nos enfants. La préparation d’un calendrier et la revue des activités de la journée (réveil, petit déjeuner, préparation du sac à dos, pauses et dîner à l’école, retour à la maison, collation, devoirs, souper, etc.) peuvent contribuer à réduire les craintes et à vous mettre dans l’atmosphère de la rentrée scolaire.

   Occasions d’apprendre de nouveaux mots : Le magasinage des fournitures scolaires est une occasion d’enrichir le vocabulaire de votre enfant… Ils ont besoin d’un rapporteur d’angle, cette année! Demandez à votre enfant : « Qu’est-ce qu’un rapporteur d’angle. À quoi sert-il? » « Tu as perdu ta règle l’an dernier? Pendant que nous en cherchons une nouvelle, dis-moi, à quoi sert-elle? Une règle sert à mesurer. Regarde ici, il y a les centimètres… et si on les met bout à bout, qu’est-ce qu’on obtient? »

Samantha Herberman, conseillère spécialiste en comportement, apporte les conseils suivants :

   Commencez tôt à parler de la rentrée scolaire pour préparer votre enfant. Parlez-lui de son professeur et de sa classe. Et pourquoi ne pas faire un tour en voiture pour passer devant l’école ou même planifier une visite à l’école pour l’aider à se préparer en vue de sa première journée de classe?

   Si vous avez abandonné votre routine pendant l’été, commencez à la reprendre en vue de la rentrée. Par exemple, choisissez ses vêtements la veille, commencez à le mettre au lit à l’heure à laquelle il devra se coucher pendant l’année scolaire, etc.

Samuel Siah, psychologue, ajoute :

   Si votre enfant a de la difficulté à s’adapter à la rentrée scolaire, il est souvent utile d’adopter le nouvel horaire une ou deux semaines à l’avance. Essayez de le mettre au lit à l’heure habituelle et réveillez-le à l’heure à laquelle il devra se lever pour aller à l’école. Il sera ainsi plus alerte à la rentrée.

   Si votre enfant est triste de retourner à l’école, il est souvent utile de planifier une activité agréable à la fin de la première semaine pour souligner le fait qu’il y a « survécu ». Ce peut être une activité familiale amusante ou encore une fête pour célébrer la rentrée. Vous pouvez proposer à votre enfant d’inviter ses amis d’école qu’il n’a peut-être pas vus depuis longtemps. Ainsi, votre enfant aura hâte de les voir, et ce, malgré le retour en classe.

Finalement, un auteur connu sur le thème de l’éducation des enfants, Ann Douglas, y va de ses conseils :

   Faites le point avec votre enfant. Essayez de savoir à quoi il pense quand il songe à la rentrée scolaire. Qu’attend-il avec enthousiasme? Quelles sont ses plus grandes inquiétudes? Y a-t-il des aspects auxquels vous pourriez travailler ou dont vous pourriez discuter pour l’aider à faire la transition plus facilement?

   Reconnaissez le rôle important que vous jouez pour assurer le succès de votre enfant. N’hésitez pas à partager avec le personnel de l’école vos idées ou vos observations sur ce qui fonctionnera le mieux pour votre enfant, même si vous croyez avoir moins d’expérience que ses professeurs. Ne doutez pas de vos capacités. Vous connaissez et comprenez bien votre enfant, ce qui peut servir à ses professeurs et à lui-même de multiples façons. Et si vous abordez ces conversations dans un esprit de collaboration et de résolution de problèmes, vous pouvez aider grandement votre enfant.

Une gracieuseté de la firme Morneau Shepell

Retour en haut de page